Netbiome Frag&Binv
Publication d'un article dans Molecular Ecology

Publié par Stéphane Garnier - 10-06-2016

La réponse des oiseaux tropicaux à la fragmentation des forêts dépend de leur niveau de spécialisation écologique.

Des analyses de génétique des populations ont été effectuées en Guadeloupe sur huit espèces d'oiseaux tropicaux. Parallèlement, leur niveau de spécialisation à la forêt a été estimé empiriquement à l'aide d'un millier de points d'écoute. Les résultats obtenus montrent que plus une espèce est spécialiste de la forêt, plus elle est affectée par la fragmentation de son habitat, notamment en termes de rupture de connectivité des populations. Si ce résultat est conforme aux prédictions initiales, il demeure une démonstration empirique assez unique à cette échelle spatiale pour des oiseaux. Cette étude vient d'être publiée dans la revue Molecular Ecology (voir la section Projet/Résultats).

Référence de l'article : Khimoun A, Eraud C, Ollivier A, Arnoux E, Rocheteau V, Bely M, Lefol E, Delpuech M, Carpentier M-L, Leblond G, Levesque A, Charbonnel A, Faivre B, Garnier S (2016) Habitat specialization predicts genetic response to fragmentation in tropical birds. Molecular Ecology 25: 3831-3844.