Netbiome Frag&Binv
Arrivée d'une ingénieure de recherche

Publié par Stéphane Garnier - 04-02-2013

Emilie Arnoux a rejoint le projet en février 2013 (pour deux ans) en tant qu'ingénieur de recherche.

Après une thèse sur la "Variabilité phénotypique et génétique chez la Grive à pieds jaunes" effectuée au laboratoire Biogéosciences (dirigée par Cyril Eraud, Bruno Faivre, et Stéphane Garnier), Emilie Arnoux a rejoint le projet en février 2013 (pour deux ans) en tant qu'ingénieur de recherche. Son expérience lui permet d'intervenir dans la phase d'échantillonnage sur le terrain, dans la mise au point de diverses techniques en laboratoire (immunologie, biologie moléculaire) et dans la production et l'analyse des données relatives aux différentes tâches du projet (immunologiques, génétiques, parasitaires).